Le berger australien est à la mode...

Le berger australien séduit par sa taille moyenne, sa beauté (couleurs variées, yeux bleus) et sa fausse réputation de "chien facile"...

 

Nombreux sont pourtant les maîtres qui ne s'en sortent pas dans l'éducation de leur compagnon, ou pire qui s'en séparent parce qu'ils sont complètement dépassés par le réel besoin de se dépenser de leur chien, et/ou par son fort caractère!  Le berger australien n'est pas un chien à mettre entre toutes les mains.

 

Une mode est malheureusement souvent causée par l'appât du gain.  Les prétendus éleveurs sont de plus en plus nombreux... ils ne voient que les rentrées financières engrangées par des chiots d'une race dont la demande est bien présente, sans tenir compte de la réelle responsabilité qu'ils ont envers les chiots et leurs futurs maîtres.

 

Et du coup, ils négligent sans vergogne des aspects aussi importants que la socialisation et l'éveil des chiots ou les problèmes de santé malheureusement présents dans la race (dysplasie, cataracte, MDR1, etc.). 

Bien sûr, les prix de vente de leurs chiots sont plus attractifs que ceux d'un éleveur qui s'attache à donner le meilleur aux chiots qu'il élève, que ce soit en termes de tests concernant la santé des parents, d'alimentation, de soins apportés aux chiots depuis leur naissance et de l'incalculable nombre d'heures passées à les aider à s'épanouir et à les éveiller au monde qui les entoure!

 

Ne parlons même pas d'erreurs commises dans le choix des parents!  En accouplant 2 chiens merles (après tout, ce sont eux qui ont le plus de succès et se vendent le mieux... au secours!), on risque fort de produire des chiots souffrant de graves problèmes de cécité et/ou de surdité.

 

Les conséquences d'une mode sont elles aussi désastreuses... les premiers à en payer le prix, ce sont les chiens eux-mêmes.  Tombés en de mauvaises mains, ils peuvent devenir agressifs suite à un manque d'éducation, finir en refuge ou euthanasiés parce que devenus ingérables, ou simplement livrés à eux-mêmes...

 

En même temps que les chiens, c'est toute la race qui souffre d'être ainsi "parasitée" par des producteurs de chiots peu scrupuleux...

Sans parler du travail des passionnés qui s'évertuent malgré tout, contre vents et marées, à donner le meilleur d'eux-mêmes...

Notre école des chiots (Wavre)
Notre école des chiots (Wavre)